CFE CGC - SMIDEF
Bienvenue sur le site du SMIDEF.
Syndicat de la Métallurgie d'Ile-de-France
  • baniere
  • baniere
  • baniere
  • baniere
  • baniere
  • baniere
baniere
  1. vous êtes à
  2. :
  3. Accueil
  4. >
  5. Actualités
  6. >
  7. Actualités du syndicat
  • facebook
  • facebook
  • email
  • imprimer
  • rss

Actualités du syndicat

voir les archives
Retraites : fiches pédagogiques - 10/09/2018

Retrouvez les fiches pédagogiques sur le site fédéral dans votre espace adhérent.

Ecrasante majorité pour la CFE-CGC chez les ingénieurs et cadres de la Métallurgie - 12/07/2018

La Direction Générale du Travail vient d'officialiser le poids des organisations syndicales représentatives dans la branche Métallurgie sur le périmètre des ingénieurs et cadres, à l'issue du cycle électoral 2013-2016.

Le résultat est sans appel:

53,47%

pour la CFE-CGC.

La CFE-CGC est de très loin le premier syndicat représentant les ingénieurs et cadre dans les entreprises couvertes par la convention collective de la Métallurgie.

image actualité
la CFE-CGC, seul syndicat à progresser - 15/06/2018

"Tous les syndicats sont en situation de déclin, mais il y a un bénéfice du côté de la CFE-CGC (Confédération générale des cadres). On peut expliquer ce phénomène par le fait que le monde du travail est de plus en plus qualifié avec un vivier de cadres. De plus, le syndicat a su trouver un discours qui reçoit l’adhésion, au milieu du gué entre la CGT et la CFDT. La CFE-CGC a été parfois très virulente contre la loi Travail, parfois plus que la CGT, mais sans jamais descendre dans la rue."

Source : Europe 1

image actualité
REUNION DES RETRAITES DU SMIDEF - MACIF - 22/03/2018

REUNION DES RETRAITES DU SMIDEF - MACIF
MISE A JOUR DES CONNAISSANCES SUR LE CODE DE LA ROUTE

Le 12 MARS 2018, nous réunissions dans les locaux de la Fédération
Métallurgie de la CFE-CGC les retraités du SMIDEF. A l'initiative de
nos représentants CFE-CGC à la MACIF et dans le cadre des formations
Sécurité, le sujet était une remise à niveau des connaissances sur
le code de la route.

Un accueil café avait été improvisé au SMIDEF, puis une réunion
de quelques 2H30 a permis à chacun de s'exprimer et de découvrir les
nouveautés.

23 Retraités ont répondu présents et cette assemblée a pu
découvrir humblement, grâce aux animateurs de la MACIF, les nouveaux panneaux routiers (sur la circulation des vélos en ville par exemple), l'art
de traverser un Rond-Point, et la règle de l'Interfile pour les motos.


Cette dernière règle, peu connue et jamais respectée, car incontrôlable,
à suscité des commentaires de la part de l'assemblée.

L'information reçue a été fort appréciée par nos adhérents
présents et quelques mails de félicitations sur ces initiatives nous sont
parvenus.

Nous restons à votre écoute et organiserons au cours de l'année
quelques rassemblements sur d'autres sujets.


Serge.

image actualité
La CFE-CGC Métallurgie signe l'augmentation des minimas - 14/03/2018

Paris, le 9 mars 2018

La CFE-CGC Métallurgie Ile de France signe l’avenant à la Convention Collective Territoriale de la Métallurgie (Ile de France et Seine et Marne) sur les salaires minimas, à hauteur de 1,2%

Le Syndicat Métallurgie Ile de France CFE-CGC (SMIDEF) a signé avec le Groupe des Industries Métallurgiques Région Parisienne (GIM RP), le 9 mars 2018, l’avenant territorial revalorisant, en 2018, les barèmes des appointements annuels minimaux Ouvriers / Employés / Techniciens / Agents de Maitrise, à hauteur de 1,2% minimum, selon les coefficients.

Cette signature intervient quelques jours après celle de l’avenant pour la Seine et Marne, dans une logique d’harmonisation sur la région des Conventions Collectives métallurgie pour les non cadres.

Par ailleurs, il est convenu une disposition prévoyant d’examiner de nouveau avec le GIM l’évolution de la situation économique et d’en tirer les conséquences sur l’évolution des barèmes annuels, au dernier trimestre 2018, par le biais d’une clause dite de « revoyure ».

Pour rappel, l’avenant de la Convention Collective Nationale des Ingénieurs et cadres a été validé le 9/1/18 par notre fédération CFE CGC Métallurgie.

Télécharger le document en pdf (85.29 Ko)
image actualité
Sondage en cours dans la filière numérique - 10/03/2018

 

Un sondage est en cours et jusqu'au 20 mars, pour connaître la situation des NAO et des négociations du CSE dans la filière numérique. 

Si vous souhaitez participer, contactez l'animateur de la filère numérique : Olivier.Marce@smidef.com

image actualité
Partenariat Bosch : braderie de mars - 27/02/2018

Braderie le 3 mars

Télécharger le document en pdf (220.1 Ko)
Base de donnée d'accords d'entreprise - 16/02/2018

Lorsque des accords d'entreprise sont en préparation, n'hésitez pas à aller regarder ce qu'il se fait dans d'autres sociétés, grace à la base de donnée des accords d'entreprise mise en ligne par legifrance.

Journée d'action sur les retraites le 15 mars - 15/02/2018

Le collectif des « 9 organisations de retraités » CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires, FGR, LSR et UNRPA appellent à une nouvelle journée d'action dans toute la France, jeudi 15 mars 2018.

Malgré nos rencontres avec les élus, nos conférences de presse, notre action du 28 septembre 2018qui a rassemblée plus de 80 000 personnes dans toute la France. Les retraités ont pu constater en ce début d'année une perte nette de leur pouvoir d'achat avec la mise en place de cette nouvelle CSG.

Cette augmentation de CSG s'ajoute à une liste déjà longue de prélèvements, avec la CASA de 0,3 %, la suppression de la 1/2 part fiscale pour les veuves et veufs, la fiscalisation de la majoration familiale et le blocage des pensions depuis plus de 4 ans.

Le 28 septembre l'UNIR CFE CGC faisait partie de la délégation reçue par Mme Agnès Buzyn, son directeur de cabinet Gilles de Margerie (maintenant directeur de France Stratégie) et M. Jean-Paul Delevoye. Nous avions remis les 250 000 signatures de change.org contre la mise en place de la CSG du programme de M. Emmanuel Macron mais malgré nos protestations, une majorité parlementaire a voté la loi de financement de la sécurité sociale pour 2018.

Nous continuerons à poursuivre nos actions pour changer l'image des retraités soi-disant nantis et leur place dans la société.

image actualité
Partenariat Bosch : braderie de décembre - 22/11/2017

BRADERIE BSH ELECTROMENAGER


Faîtes vos achats en direct chez le Constructeur.
Nous vous attendons nombreux, n’hésitez pas à partager l’événement !


Le samedi 2 décembre 2017
de 8H30 à 12h00
26, avenue Michelet 93400 Saint-Ouen


Dégustation de crêpes sur place

Télécharger le document en pdf (228.67 Ko)
Schlumberger : le SMIDEF gagnant ! - 03/11/2017

Après le Conseil d’Etat, grâce à l’action SMIDEF,

le Ministère du travail vote officiellement

POUR la CFE-CGC !

Quel était le sujet ?

 

Le 8 septembre 2017, les délégués syndicaux CFE-CGC de Schlumberger, assistés par le SMIDEF, étaient reçus à la DIRECCTE des Hauts-de-Seine pour obtenir une réponse claire à une question claire :

 

La CFE-CGC, majoritaire dans une entreprise, peut-elle signer seule un accord d’entreprise PSE (plan social) ?


Lors du rendez-vous précité du 8 septembre, la réponse (orale) de l’inspectrice du travail,  au nom de la DIRECCTE etait : NON, la CFE-CGC ne peut pas signer seule un accord PSE !

 

Et le SMIDEF d’expliquer alors que cette position d’interdire à la CFE-CGC, ultra majoritaire, de signer, même seule, un accord PSE était pour le moins contestable car contraire à l’esprit de l'arrêt DIM, très novateur, récemment prononcé par le Conseil d’état le 5 mai 2017 : dans cet arrêt, le Conseil d’état a considéré que la représentativité de la CFE-CGC (signataire d’un accord PSE avec un autre syndicat inter-catégoriel) devait s’apprécier au regard de l’audience obtenue au niveau de l’entreprise sans tenir compte de la vocation statutaire d’un syndicat catégoriel. Ainsi, pour le Conseil d’état, un syndicat catégoriel comme la CFE-CGC peut valablement signer un accord collectif PSE avec un syndicat inter-catégoriel également signataire. Mais la CFE-CGC peut-elle pour autant signer seule et non avec ? Sur cette question précise, il n’y avait pas de position officielle ni du Conseil d’état, ni du Ministère du travail.

 

Néanmoins, réticent au début, le Ministère du travail a finalement entendu l’argumentation et admis la position défendue par le SMIDEF et ses représentants.

 

Dans un mail du 20 septembre 2017, l’inspectrice du travail écrit : « la CFE-CGC peut négocier et signer seule un accord majoritaire valant PSE » et ce indépendamment des catégories de salariés que les statuts de la CFE-CGC donnent vocation à représenter. Par cette position du 20 septembre 2017, le Ministère du travail (et le Conseil d’état avec l’arrêt DIM) reconnaît pleinement et à leur juste valeur les voix obtenues par la CFE-CGC lors des élections professionnelles en entreprise. Par cette position, le Ministère du travail et le Conseil d’état sont totalement en phase avec l’esprit de la loi du 20 août 2008 sur la représentativité syndicale qui oblige les organisations syndicales à démontrer dans les urnes leur droit d’exister. Ce n’est malheureusement pas encore la position de la Cour de cassation (arrêt YARA du 2 juillet 2014) qui fait de la résistance et qui n’a pas saisi l’esprit et les enjeux posés par la loi du 20 août 2008 : on peut espérer qu’après l’arrêt DIM du Conseil d’état, cette décision du Ministère du travail (signature seule de la CFE-CGC possible) obtenue grâce au SMIDEF et à ses représentants dans l’entreprise pourra servir la CFE-CGC dans sa bataille contre la jurisprudence YARA du 2 juillet 2014 et contre la Cour de cassation. A suivre donc.

Réunion des retraités : erratum - 17/10/2017

Réunion des retraités : La traditionnelle réunion des retraités se tiendra mardi 21 novembre 26 rue Fracis Combe à Cergy. Vous serez accueillis à partir de 10h00. Pour plus d'infos, contactez sans délai Laurece au 01 44 53 32 15.

Ordonnances "Loi Travail" : fiches pratiques - 16/10/2017

Retrouvez dans la section "Pratique" de l'espace adhérents, des fiches pratiques sur les ordonnances "Loi Travail" éditées par la Fédération, dans la rubrique "Réforme du Code du Travail"

image actualité
Partenariat Bosch : braderie d'octobre - 02/10/2017

Partenariat BOSCH : braderie le 7 octobre

Télécharger le document en pdf (140.28 Ko)
La CFE-CGC signe l'accord pour l'égalité salariale - 09/04/2014

PARIS, 9 avril 2014 - L’UIMM et les syndicats CFTC, FO, CFE-CGC et CFDT de la branche de la métallurgie viennent de parapher l’accord sur l’égalité professionnelle et la suppression des écarts de rémunération entre les femmes et les hommes (1).

Ce texte, dont la dernière mouture avait été transmise aux fédérations syndicales de la métallurgie après une dernière séance de négociation le 27 février dernier, se substitue à l'accord du 19 juin 2007 et à son avenant du 30 juin 2009. Il prend acte des écarts injustifiés en faveur des hommes et prévoit des dispositions pour y remédier. Il entend également améliorer la féminisation de la branche, qui ne compte que 21 % de femmes. Comme en 2009, seule la CGT n'a pas signé cet accord. Lequel poursuit, selon l'UIMM, une « double ambition : favoriser le recrutement de femmes dans les entreprises des secteurs d’activités couverts par la branche et le développement de leur carrières, pour faire progresser la mixité sur tous les postes et à tous les niveaux de responsabilité. »

Vidéo d'accueil SMIDEF CFE-CGC - 24/11/2013

Il faudra compter avec la CFE-CGC ! - 29/03/2013

 

 

Aujourd’hui est franchie une étape importante dans la reconnaissance de la représentativité des organisations syndicales de salariés : la mesure de leur audience tant au niveau national interprofessionnel que par convention collective.

La CFE-CGC est fière des résultats de son audience catégorielle (techniciens, agents de maîtrise, ingénieurs, cadres ou assimilés) de 18,14 %, soit plus double du seuil minimal requis !

Cette mesure est une première et ne peut se comparer à aucune autre. Elle résulte de la consolidation des voix obtenues par la CFE-CGC lors des élections professionnelles d’entreprise dans les collèges où se trouvent des salariés visés par ses statuts, auxquelles s’ajoutent les voix recueillies dans le deuxième collège aux élections TPE et dans le collège « production » des élections aux chambres d’agriculture.

À la table des négociations nationales interprofessionnelles, couvrant tous les salariés, la CFE-CGC pèse 10,78 % et devient la quatrième organisation par ordre d’importance, n’en déplaise à certains !

La CFE-CGC est incontestablement une organisation syndicale dans laquelle les salariés de l’encadrement se reconnaissent et qui compte dans le paysage syndical français.

image actualité
Accord de branche sur les voies et moyens de la négociation - 22/06/2010

La CFE-CGC Métallurgie signe l'accord de branche sur les voies et moyens de la négociation.

Cet accord clarifie et complète les moyens des organisations syndicales pour la participation aux négociations et instances paritaires.

Pour consulter l'accord

Télécharger le document en pdf (1.63 Mo)